Pleine conscience

« Pour apprendre à être vraiment là, par la pleine conscience ou présence attentionnée »

Apprendre à être vraiment là afin de parvenir à goûter un peu plus le moment présent, lorsqu’il s’ouvre à nous? Ceci implique aussi d’être ailleurs soit dans nos pensées, nos souvenirs, nos appréhensions, nos projets futurs. Il est impossible d’être constamment dans l’instant présent et ce n’est pas un objectif. Mais nous pouvons choisir nos moments pour l’être ou d’y revenir souvent. Porter une attention particulière à ce qui est, prendre un petit recul, se reposer, avoir un rapport différent face à ce qui nous arrive est une façon de prendre soin de soi. Pourquoi pas apprendre à se donner du temps juste pour ne rien faire, ne rien résoudre, ne rien produire, juste être là, dans la simplicité du moment pour se connecter à soi. Rien d’autre. Seulement, quelques minutes par jour, peut faire le plus grand bien.

Qu’est ce que la  pleine conscience ?

« C’est la contemplation du moment présent dans un esprit d’attention et de discernement.»
Jon Kabat-Zinn

Vidéo : Jon Kabat Zin nous parle à quel point la vie peut changer avec une pratique régulière de la pleine conscience.

 

 

Définition de la pleine conscience

Le terme mindfulness, ou pleine conscience, trouve son origine dans les techniques bouddhistes de méditation vieilles depuis plus de 2,000 ans et s’applique très bien à nos vies contemporaines selon un cadre laïque affranchie de toute connotation religieuse, hiérarchique ou philosophique.

Au lieu de toujours tendre vers des buts éloignés dans l’avenir, la pleine conscience nous permet d’être présent à ce qui est là, dans l’instant, avec une attention bienveillante et ouverte. Elle fait référence à un talent naturel celui de savourer l’instant présent.

Avec la pleine conscience, vous apprenez à cultiver et approfondir votre capacité naturelle à prendre soin de vous, à découvrir votre créativité face aux diverses situations de vie qui se présentent à vous.

Bénéfices

Avec une pratique régulière, voici les principaux bénéfices:

D’autres bénéfices neurobiologiques peuvent apparaitre, soit une plus forte activation cérébrale des* :

Une moindre activité de :

*Cerveau&Psycho – n° 41 septembre – octobre 2010

pleine-conscience1

Notre approche

À l’Institut Espace Conscience, ou maintenant Âm.com,  nous privilégions la méditation et la pratique de la pleine conscience en s’inspirant d’une approche scientifique utilisée dans le milieu médical et inspirée du « Mindfulness-Based Stress Reduction » (MBSR) développé par Jon Kabat-Zinn du Centre médical de l’Université du Massachusetts mais en se référant aussi à divers auteurs réputés dans ce domaine que ce soit:  Mark Willians, John Teasdale, Zindel Segal, Christoph André,  Matthiew Ricard, Rick Hanson, Christopher K. Germer, Fabrice Midal pour ne nommer que ceux-là.

« Nous vivons comme si nous oublions que nous sommes ici, que nous sommes déjà en plein moment présent. Nous n’avons plus de contact avec notre moi profond, avec toutes nos possibilités latentes, nous perdons contact avec notre vie intérieure. Nous payons cher cette évacuation délibérée de la richesse du moment présent. »
Jon Kabat-Zinn

Nous visons à cultiver la présence attentive et bienveillante à soi, aux autres, à ce qui est, pour se transformer et transformer notre vie!

« Lorsqu’une chose évolue, tout ce qui est autour évolue de même. »
Paulo Coelho, L’Alchimiste

Plus qu’un concept ou une idée apprise,  l’apprentissage de la « présence attentive » demande du temps et de la pratique. Peu à peu, elle permet de vivre plus intensément,  de se sentir plus vivant et d’avoir accès à ses ressources intérieures afin de mieux répondre au stress et cultiver son mieux-être.

« Être serein, c’est refuser les fausses urgences. »
Christophe André.

La présence dans la perspective existentielle est une qualité d’être en relation qui se manifeste par une attitude d’attention, de disponibilité et d’implication profonde qui se vit dans l’instant et qui engage les dimensions corporelles, affective, intellectuelle et spirituelle de la personne. (Bugental, 1987, Caouette, 2011, Schneider, 2008, Schneider et Krug, 2010).

« La présence agit comme une pause »
(May, 1983)

Et nous ajouterions ici… La présence agit comme un mieux-être naturel.

Marielle Paradis, Psychologue

Consultez les dates de nos prochains ateliers 

pleine-conscience2